Démystifier les mythes courants sur le mal de dos

Le mal de dos est une maladie courante qui touche des centaines de milliers de personnes dans le monde, indépendamment de l’âge ou du mode de vie. Cet article vise à faire la distinction entre les mythes et les statistiques sur le mal de dos, en fournissant aux lecteurs des informations correctes et subventionnées par des professionnels. En faisant la lumière sur ces idées fausses, nous souhaitons donner aux individus les moyens de faire face avec succès à leur mal de dos.

Mindfulness for back pain
Nutrition for back health

Mythe 1 : Le repos au lit est le meilleur remède contre le mal de dos
Fait : une activité légère peut accélérer la guérison

Contrairement aux idées reçues, le repos prolongé au lit n’est pas le meilleur moyen de traiter les maux de dos. Des études ont prouvé que la pratique d’un sport ou d’une activité physique légère peut pratiquement accélérer la guérison. Un document de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale français montre que des activités légères comme la marche ou les étirements peuvent améliorer l’énergie et la souplesse des muscles, ce qui contribue à une guérison plus rapide.

Mythe 2 : Une douleur dorsale intense est synonyme de dommages graves
Fait : L’intensité de la douleur ne reflète pas toujours l’étendue des dommages.

L’intensité de la douleur dorsale n’est pas toujours en corrélation avec le degré d’atteinte corporelle. Par exemple, un claquage mineur peut provoquer une douleur atroce, alors qu’une dégénérescence discale peut ne pas être aussi douloureuse. Les experts en contrôle de la douleur soulignent que des facteurs tels que la tension, l’humeur et l’état de santé général jouent également un rôle important dans la notion de douleur.

Nutrition for back health
Workplace ergonomics

Mythe 3 : La chirurgie de la colonne vertébrale est souvent nécessaire pour les douleurs dorsales
Fait : La chirurgie est rarement nécessaire

Nombreux sont ceux qui pensent qu’une douleur extrême au niveau du dos nécessite une intervention chirurgicale. Cependant, selon les conseils sur le traitement chirurgical de la colonne vertébrale et les avis d’experts, la chirurgie est souvent l’ultime solution, réservée aux cas où les traitements conservateurs ont échoué et où il existe des preuves de lésions nerveuses ou d’anomalies structurelles. La majorité des cas de douleurs dorsales sont efficacement contrôlés par des remèdes non chirurgicaux.

Mindfulness for back pain
Trigger point therapy

Mythe 4: Les jeunes ne souffrent pas de maux de dos
Fait : Le mal de dos touche tous les âges

Il est faux de croire que le mal de dos est différent chez les personnes âgées. Des informations récentes en provenance de France indiquent une tendance à la hausse des douleurs chez certains jeunes, souvent attribuée à des éléments du mode de vie tels que l’inaction physique, les mauvaises postures et le temps passé devant l’écran. Les jeunes sont tout aussi susceptibles de souffrir de maux de dos que les adultes plus âgés, mais pour des raisons particulières.

Myofascial pain syndrome
Lumbar disc herniation

Mythe 5: Les matelas fermes sont toujours meilleurs
Réalité : Les préférences en matière de matelas sont individuelles

Le choix d’un matelas joue un rôle essentiel dans le traitement des douleurs lombaires, mais l’idée qu’un lit ferme est universellement bénéfique est trompeuse. Les études sur le sommeil et les études ergonomiques montrent que le choix d’un matelas varie considérablement d’une personne à l’autre.

Kyphosis
Painkillers for back pain

Mythe 6 : Les maux de dos sont toujours liés à des causes physiques
Fait : des facteurs psychologiques peuvent y contribuer
Il est courant de penser que les douleurs dorsales sont entièrement dues à des causes physiques. Cependant, des facteurs mentaux tels que le stress, la tension et le désespoir peuvent considérablement contribuer à la douleur ou l’exacerber. Des recherches ont montré que les tensions psychologiques peuvent provoquer des tensions et des spasmes musculaires, entraînant ou aggravant le mal de dos. Il est essentiel de reconnaître et de traiter ces facteurs psychologiques dans le cadre d’une technique holistique de prise en charge de la douleur au dos.

Mythe 7 : Les analgésiques en vente libre sont inoffensifs
Fait : L’utilisation à long terme peut avoir des effets secondaires
Si les analgésiques en vente libre peuvent être efficaces pour gérer les douleurs récurrentes, leur utilisation prolongée n’est pas toujours sans risque. L’utilisation prolongée de médicaments tels que les AINS (gélules anti-inflammatoires non stéroïdiennes) peut entraîner des troubles gastro-intestinaux, des problèmes cardiovasculaires et des lésions rénales. Il est essentiel d’utiliser ces médicaments selon les conseils des professionnels de la santé et d’explorer d’autres techniques de gestion de la douleur.

Back Pain
Upper back pain

Mythe 8: Les ajustements chiropratiques sont dangereux
Fait : Lorsqu’ils sont effectués correctement, ils sont sans danger.
Il existe un mythe selon lequel les ajustements chiropratiques, en particulier pour la colonne vertébrale, sont volatiles et peuvent causer des dommages. Cependant, lorsqu’elles sont effectuées par un chiropraticien agréé et compétent, ces modifications sont normalement sans danger et peuvent s’avérer efficaces pour traiter certains types de douleurs dorsales. Les études d’innocuité et les enquêtes sur la satisfaction des personnes concernées plaident en faveur de l’utilisation des soins chiropratiques dans le cadre d’un plan de traitement complet de la lombalgie.

Mythe 9 : L’exercice physique aggrave le mal de dos
Fait : Des exercices appropriés peuvent aider
Certaines personnes croient qu’il est vrai que faire de l’exercice dans la douleur aggravera leur situation. Au contraire, une activité physique adaptée est souvent un élément clé du traitement des douleurs lombaires. Les physiothérapeutes recommandent des activités sportives spécifiques qui soutiennent la masse musculaire du dos et du ventre, améliorent la flexibilité et diminuent les douleurs. Il est essentiel de demander conseil à des professionnels de la santé pour déterminer le programme d’exercices le plus adapté.

Acute back pain
Herniated disc
Yoga for back pain
Sciatic nerve pain

Mythe 10 : Les coussins de chaleur sont meilleurs que les poches de glace (ou vice versa)
Fait : Les deux peuvent être efficaces
Le débat sur l’utilisation de la chaleur ou de la glace pour soulager les douleurs lombaires est toujours d’actualité. Le fait est que les deux peuvent être efficaces, selon le type de lombalgie. La thérapie par la chaleur est généralement utilisée pour les douleurs persistantes afin de détendre les tissus et de stimuler la circulation sanguine. En revanche, la thérapie par la glace est suggérée pour les accidents aigus afin de réduire l’irritation et d’engourdir les douleurs. Le choix dépend de l’état particulier de l’homme ou de la femme et des possibilités qui s’offrent à lui.